Chargement ...

La civilisation islamique

Valeurs
et morale

Le parfait équilibre dans la satisfaction des besoins du corps et de l’âme:

à plusieurs reprises, Muhammad appela au maintien du bon équilibre entre le matériel et le spirituel. Les besoins du corps et de l’âme doivent être satisfaits avec modération et suivant des moyens licites. Il envisageait la religion comme une transition vers un mode de vie meilleur et plus facile, et non un mode de vie plus difficile et strict. Il encourageait aussi le soin apporté au corps et la modération alimentaire.

 

Muhammad condamnait l’extrémisme:

Il encourageait un mode de vie équilibré, de la mesure dans la prise de position et un mode de pensée rationnel. On raconte que trois individus vinrent à son domicile pour s’enquérir du style de son culte. Muhammad n’était pas chez lui et son épouse leur répondit. Ils découvrirent que la quantité de ses actes d’adoration était moins que ce à quoi ils attendaient d’un prophète.

 

Leur compréhension du mode de vie religieux était limitée au spirituel et mettait de côté les besoins physiques et naturels.

Lorsque Muhammad prit connaissance de ce qu’ils avançaient, il fut troublé mais il indiqua qu’il faisait des prières surérogatoires pendant la nuit et qu’il se reposait aussi comme d’autres. En plus du jeûne annuel pendant le mois du Ramadan, il jeûnait aussi d’autres moments tout en réservant d’autres moments où il ne jeûnait pas. Il se maria et n’aimait pas que l’on reste célibataire. Il dit:

“C'est ma Sunnah (mon mode de vie). Quiconque ne l'accepte pas n'est pas des nôtres”. (Bukhaari, 1184) and (Muslim, 849)

history

Muhammad n’aime pas la difficulté:

On raconte que lorsque Muhammad devait prendre une décision et qu’il existait plus d’une option ou alternative, il évitait toujours la difficulté et choisissait la moins compliquée, pour peu qu’elle réponde aux buts requis et qu’elle n’entraine pas de conséquences illicites.

 

 
history

Purification et propreté

La propreté et l’hygiène personnelle sont des éléments essentiels de la foi islamique. Le verset 222 du chapitre 2 dans le Saint Coran dit que Dieu aime ceux qui se purifient.Dieu aime ceux qui se repentent et ceux qui se purifient
"Hate-toi de faire tes ablutions" le Coran, 74:4

 

Faire ses ablutions avant la prière est une des conditions de la validité de celle-ci. Cela comprend le nettoyage des mains, du visage, et des avant-bras jusqu'aux coudes, le passage des mains sur la tête, et le nettoyage des pieds.

history


history

Le "miswak" et le soin apporté aux dents. Une bouche propre et une haleine saine tout aulong de la journée:  

On raconte dans d’authentiques hadiths que Muhammad a dit: "Si cela n’occasionnait aucune gêne, je vous aurais demandé de brosser vos dents avec un "miswak" avant chaque prière." (c’est à dire cinq fois par jour) (rapporté par Bukhari & Muslim)

 

 

 

  

history

Note  

 

"miswak" est le nom courant pour "salvadore persica" (arbre brosse à dent ou arbre arak), communément utilisé en Arabie Saoudite. Les fbres de miswak nettoient les dents et ne se cassent pas si on appuie dessus ; elles sont flexibles et résistantes. L’analyse chimique du miswak montre qu’il contient plusieurs minéraux et composés utiles, tels que le fluorure, la silice, la vitamine C et de petites quantités de chlorure, tannin, saponine, flavonoïde, et stérol. Des recherches ont montré que le miswak aide à combattre la formation de la plaque dentaire, le déchaussement et le saignement des gencives. Un bâton de miswak libère de la sève et de la silice (matériau dur et brillant) qui agit de manière abrasive pour enlever les tâches. Le miswak peut nettoyer les dents efcacement et en douceur, et les blanchir sans endommager l’émail ou les gencives. Le chlorure aide à enlever la plaque dentaire et les tâches de tartre, tandis que la vitamine C aide à guérir et réparer les tissus. On pense que l’extrait de miswak soulage aussi les maux de tête, le rhume, la nausée, le tension nerveuse et les vertiges.

history

L’enrichissement par le savoir

Muhammad apporta un message de lumière, plein de conseils, qui devint la source d’un progrès scientifque et de civilisation pendant de nombreux siècles. Tout avait commencé avec une révélation divine dont la parole initiale est "Lis". En l’espace de quelques dizaines d’années, elle a révolutionné le savoir et toutes les sciences de l’Arabie, ainsi que celles du monde entier. Les mots suivants sont souvent mentionnés dans le Saint Coran: lire, penser, apprendre, observer, découvrir, comprendre, méditer, contempler, voir, réfléchir

  

"En vérité, il y a dans la création des Cieux et de la Terre et dans l'alternance de la nuit et du jour tant de signes pour des gens doués d'intelligence qui, debout, assis ou couchés, ne cessent d'invoquer Dieu et de méditer sur la création des Cieux et de la Terre en disant: Seigneur! Ce n'est pas en vain que Tu as créé tout cela!" Le Coran, 3:190-191

 

Il est ainsi des signes sur la Terre pour ceux qui croient avec certitude. Et il en est aussi en vous-mêmes. N'en êtes-vous donc pas conscients? Le Coran, 51:20-21

history

Muhammad enrichissait la vie des autres en les encourageant à apprendre et acquérir un savoir utile. Il poussait ses compagnons à utiliser ce savoir pour le bien-être de l’humanité, et non pour semer le désordre sur Terre. Il faisait le lien entre cette entreprise et la satisfaction de Dieu:

 

“Dieu rend le chemin du Paradis aisé pour celui qui s’engage sur le chemin du savoir” Rapporté par Tirmithi

Pendant des siècles, les scientifques musulmans furent à la pointe des sciences fondamentales et appliquées. La langue du Coran, l’arabe, devint la langue des sciences enseignées dans des universités à part entière, et conduisant à l’obtention de diplômes dans des domaines variés: chimie, mathématiques, calcul, médicine, astronomie, géographie, ingénierie, art et littérature. Certains chercheurs reconnaissent le fait que la civilisation occidentale d’alors était dépendante de la civilisation islamique. Sans celle-ci, la civilisation occidentale aurait eu besoin d’au moins 500 ans pour accomplir ce qu’elle avait

history
L’enrichissement par le sport

Muhammad encourageait ses compagnons à se maintenir en bonne santé et à apprendre différents sports tels que la natation, le tir à l’arc, l’équitation et la course de chevaux (e.g. le talent de cavalier). En outre, il faisait de la course à pied avec ses compagnons, un sport qui génère joie et excitation. On raconte (dans le Musnad Ahmad) que Muhammad avait l’habitude de faire la course avec son épouse Aicha. Elle remporta une course un jour et il remporta une autre plus tard. (Abu-Dawoud, 2/334, 2578. Ibn-Majeh, 3/149, 1979) Cette activité est le reflet de l’amour mutuel, l’harmonie et les bons moments passés entre Muhammad et son épouse. Muhammad avait réservé un endroit à l’ouest de la mosquée Nabawi à Médine pour y faire un champ de course. Sur ce même terrain avaient lieu aussi des courses de chevaux. Une mosquée fut construite à côté du champ de course et on l’appela la mosquée Sabaq (i.e. la mosquée du champ de course)

history
Scientist Major Contributions
Geber 
Father of Chemistry 
721-815 CE
Jaber Ibn Hayyan was a prominent polymath: a chemist, astronomer, astrologer, engineer, geologist, philosopher, physicist, and pharmacist and physician. He is considered by many scientists to be the father of chemistry. He was the first to discover many acids such as nitric, hydrochloric and sulfuric acids. He described many chemical processes such as evaporation, sublimation and distillation. The historian of chemistry Eric John Holmyard gives credit to Geber for developing alchemy into an experimental science.
Algoritmi
Father of Algorithms 
780-850 CE
Mohammad Ibn Musa Al-Khwarizmi was one of the greatest scientists of his time. He was a mathematician, an astronomer and a geographer. He introduced the decimal positional number system to the world. He made a great contribution to Mathematics when he developed Algebra (derived from the word Al-Jabr) and “algorithms” which were named after him. His name is the origin of the word guarismo in Spanish and the word algarismo in Portuguese, both meaning digit.
Rhases (Rasis) 
Father of Physicians 
865-929 CE
Abu Bakr Muhammad Ibn Zakariya AlRazi. He was considered by many scientists as the father of physicians. He was the first to differentiate smallpox from measles. He discovered numerous compounds and chemicals including alcohol and kerosene. Edward Granville Browne considers him as the most original of all the physicians. He wrote many important books which were translated to different languages including English such as “Al-Hawi” medical Encyclopedia, The Big Pharmacology, Kidney and Bladder Stones and The Book of Experiences.
Avicenna 
Father of Modern Medicine 
980-1037 CE
Abu Ali Al-Hussein Ibn Sina is one of the most eminent Muslim scholars in medicine and one of the most famous Muslim scientists in the world. He was a polymath and the author of almost 200 books on science, religion and philosophy. Avicenna’s two most important works are: Shifa (The Book of Healing) which is a philosophical encyclopedia based on Aristotelian tradition and Al Qanun Fi-Tibb (The Canon of Medicine). The Canon is a 14-volume book, which classifies and describes diseases, and outlines their assumed causes. It was translated to different languages and was a standard medical text in Europe for seven centuries (until early 18th century).
Al Jazari 
1136-1206 CE
Abul-Iz Bin Ismael Al-Jazari. He is best known for writing the “Book of Knowledge of Ingenious Mechanical Devices” where he described fifty mechanical devices along with instructions on how to construct them. Al-Jazari is also known as the inventor of the largest astronomical “castle clock”, which is considered to be the first programmable analog computer. According to Donald Routledge Hill, Al-Jazari described the most sophisticated candle clocks. He also invented the water clock and the crank shaft that transforms rotary motion into linear motion.
history